Dernier retour sur le meeting

Meeting de Janzé 15 avril 2022

Il y a eu tellement de belles choses dans ce premier meeting de Janzé que c’est difficile de ne pas y revenir une dernière fois. Il y a eu de belles perfs nous l’avons vu, mais aussi de très chouettes moments, comme ce temps de retrouvailles avec des anciens du club venus en amis (Jeanne Saffray, Isabelle et Eric Lampe, la famille Houssais…)

Puis, pour nos athlètes de Janzé, pour celles et ceux qui n’étaient pas en vacances du moins (mais il en manquait très peu), ce meeting aura été l’occasion de faire cohésion et de s’amuser ensemble (comme pour Mathis, Augustin et Bastien ce 1000m couru en plus du 100/200m ou du 200/400m). Ils se sont encouragés les uns les autres et cela faisait plaisir à voir.

Nos athlètes ont bien joué le jeu, puisque sur les 78 performances officielles enregistrées vendredi soir, 48 sont janzéennes. C’est une récompense pour les entraîneurs, qui voient ainsi les séances répétées permettre de beaux résultats.

Nos bénévoles ont été présents également, tous les administrateurs du club (Yannick, Laurence, Chantal, Valérie, Priscilia, Bruno, Régis, Jean-Marie, Maël, Enzo, Laurent), mais aussi des parents ou des coureurs du hors-stade venus encourager ou donner un coup de main. Citons, autour de Mathieu, Jean-Marie, Sébastien et Jérémy : Mélanie Lévêque, Julie Koulmann, Mathieu Bertin, Noël, Wilfrid, le papa d’Estéban, Basile, Gabriel, Aurélie, Christophe, Hugo, Régis, Dominique, Sylvain et Lucie, la sœur de Mathieu. C’est grâce à toutes ces énergies que cette manifestation aura été un succès. Encore bravo et merci à tous.

       

       

        

         

         

Une petite dernière histoire pour la route, tout à l’honneur de leurs protagonistes : Alice d’un côté, dont le 1/2 fond n’est pas la tasse de thé et qui n’a accompagné ses copines Lucile et Léa sur le 1000m benjamines que pour leur faire plaisir. Bilan : elle est en pleurs à mi-course. Trop dur pour elle. Alors non content de voir le public l’encourager, coach Mathieu se porte à ses côtés et lui parle tout au long du dernier tour. Voilà, l’athlé, c’est ça : on n’est pas là pour se faire du mal, mais pour prendre du plaisir à être et à progresser ensemble.

    C’est grâce à cela qu’on arrive à ceci : 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.